La Ligne Nouvelle Provence-Alpes-Côte d’Azur et ses pôles d’échanges voyageurs

Point d’étape sur le projet en cours d’étude

Les entretiens de la maîtrise d’ouvrage
10 mars 13h00 - 15h00

L’entretien portera sur le projet des phases 1&2 de la Ligne Nouvelle Provence-Alpes-Côte d’Azur et ses pôles d’échanges voyageurs dont l’extension de la gare de Marseille Saint-Charles, en présence de ses maitres d’ouvrage.

Il se tiendra le 10 mars de 13h00 à 15h00 (précédé d’un déjeuner), à l’auditorium de RTE et en webinaire. Chaque adhérent peut bénéficier de 20 places et d’un nombre illimité de connexion. Avec :

  • Jean-Marc Illes, Directeur Territorial Adjoint SNCF RESEAU PACA, Directeur du Projet Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur, pour SNCF-Réseau-maître d’ouvrage de la Nouvelle Ligne Provence Alpes Cote d’Azur et
  • Stephane Cougnon, directeur de programme, pour SNCF Gares & Connexions-maître d’ouvrage des Pôles d’échanges Multimodaux dont la création de la nouvelle gare de Nice Aéroport et l’extension de la gare de Marseille Saint-Charles.

Projet structurant pour la Région PACA, une de ses ambitions est de faciliter les déplacements à l’intérieur de la région (entre 3 métropoles de Marseille, Toulon et Nice, et au sein de chacune d’elles) en offrant une alternative à la route et en complétant la seule ligne ferroviaire existante du littoral. Ce projet de ligne s’accompagne de la création ou de l’extension de gares, dont celle de Marseille Saint-Charles. Venez nombreux !

L’amélioration et le développement de l’offre ferroviaire en région Provence-Alpes-Côte d’Azur implique de nombreux aménagements.

En effet avec 2,5 km de voie ferrée pour 10 000 habitants, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur dispose du plus petit réseau ferroviaire par habitant de France. La ligne unique entre Marseille et Vintimille, colonne vertébrale de la desserte ferrée régionale, a été construite en 1860 sur la base de matériels roulants bien moins exigeants que ceux d’aujourd’hui et de fréquences de trains et de trafic très en deçà de celles que nous connaissons actuellement :

  • Aujourd’hui, les gares principales de Marseille, Toulon, Nice et de la Côte d’Azur ont par ailleurs atteint leurs limites de capacité ; l’offre de services proposée est bien en-deçà de celles des gares de métropoles européennes comparables et les statistiques de retards et suppressions de trains sont bien supérieures à toutes les autres régions de France.
  • L’amélioration des performances du réseau ferroviaire entre Marseille et Menton est une condition nécessaire au développement des services. Sans amélioration de la régularité et sans augmentation des fréquences de trains, il n’est pas envisageable d’attirer significativement de nouveaux usagers et de faire du train une alternative crédible à d’autres modes de déplacements

Ainsi la gare de Marseille Saint Charles va être agrandie en développant un nouveau niveau en sous-sol. Ce projet va donc se réaliser en étroite coordination des projets urbains structurants dans le périmètre notamment les projets Quartiers libres autour de la gare Saint-Charles et l’Opération d’intérêt national Euro-méditerranéen sur le Corridor Ouest. Cette démarche sera également répliquée dans les autres réaménagements de gare (à l’instar des projets autours des gares de Nice et Cannes).

Cette conférence va donc évoquer les grands enjeux opérationnels de la réalisation de cette nouvelle ligne au stade de l’Avant-projet détaillé, et proposer un zoom sur les grands travaux de la Gare Saint Charles et son articulation avec les projets urbains à proximité.

A la manœuvre de ces grands projets, les deux maitres d’ouvrage viendront présenter les enjeux, et les défis à relever pour le mener à bien.

Nous vous donnons rendez-vous dans l’auditorium de RTE le 10 mars prochain. Vous pourrez également suivre cet entretien à distance.

N’hésitez pas à manifester votre intérêt auprès des votre référent opérationnel, les inscriptions seront ouvertes ultérieurement.